Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog des ergothérapeutes en Isère

ALGODYSTROPHIE, AMPUTATION, PARALYSIE... LA TECHNIQUE DU MIROIR

22 Février 2014 , Rédigé par ergo38

Bonjour,

De nombreux pays dans le monde ont la chance de ne pas avoir, parmi leurs fleurons industriels, de grands laboratoires pharmaceutiques. Si l'Europe et les Etats-Unis, sont définitivement acquis à la médecine synthétique des labos, en Inde, en Chine, au Moyen-Orient et en Russie, d'autres solutions thérapeutiques sont envisagées ou pratiquées officiellement. On connaît bien la médecine indienne, chinoise et même la médecine traditionnelle arabe... En revanche on connaît peu "l'autre médecine" russe. Et pourtant, elle existe.

La médecine alternative russe n'est pas une médecine millénaire, ce n'est pas une médecine populaire issue des traditions, c'est une médecine de chercheurs modernes... de génies. Il faut pour le comprendre remonter à la fin de la guerre. La Russie ferme ses frontières, bâtit un mur et ordonne à ses chercheurs de ne plus s'intéresser à la science des capitalistes, de chercher ailleurs en somme. Ces chercheurs sont des génies, formés avec une rigueur militaire, sélectionnés dès leur plus jeune âge. On leur ordonne de chercher ailleurs... Eh bien ils chercheront ailleurs. On ne leur donne que très peu de moyens... ils feront avec.

Les chercheurs russes ont donc dû explorer des territoires inconnus, parallèles. Ils l'ont fait dans des domaines qui, pour leurs collègues de l'Ouest, passaient pour des trucs farfelus ou bien très loin leurs travaux en physique et en astrophysique. Sciences cognitives, physique quantique, ondes électromagnétiques, alchimie, mémoire de l'eau, phénomènes paranormaux, cellules souches... Il leur fallait complaire à leur maître et ils devaient sans doute lui promettre de changer le destin de l'humanité pour obtenir des crédits. Ils les ont obtenus. Certains ont même eu à leur disposition la machine soviétique capable de leur fournir des cobayes en quantité pour mener leurs études.

Cette recherche russe s'est trouvée isolée et livrée à elle-même lors de l'effondrement de l'URSS et c'est ainsi que de nombreuses découvertes qui n'intéressaient pas franchement les militaires russes sont encore dans les cartons. Peu à peu, avec l'ouverture à l'Ouest, les cartons s'ouvrent et les chercheurs, souvent pauvres, ressortent leurs vieilles découvertes en espérant s'enrichir un peu.

On voit ainsi depuis peu apparaître une "pharmacopée" russe. Chez nous, on se la refile sous le manteau, les emballages sont écrits en cyrillique et, pour l'instant, les producteurs sont totalement inaptes à s'adapter aux contraintes des marchés européens... Mais elle ne tardera pas à trouver comment pénétrer nos frontières... et nous suivons de près sa progression. Car nos hiérarques de la médecine occidentale, qui souvent balaient d'un revers de main les apports des médecines empiriques, auront bien du mal à contester les preuves scientifiques accumulées par des chercheurs formés à la rigueur scientifique et souvent plus brillants qu'eux.

En attendant que la manne russe se répande chez nous, contentons-nous de remèdes simples qui font eux aussi des miracles. Dans cette newsletter Michel Dogna tend un miroir aux personnes paralysées à la suite d'un AVC, d'un accident, d'une amputation. Il leur dit "lève-toi et marche !" et, devinez quoi... Restons dans le biblique avec l'article de Caroline Morel qui a suivi Moïse à la trace pendant quarante ans dans le désert. Et elle a compris son secret de longévité... Vous pensez à la manne céleste peut-être ? Non, c'est d'un autre don du ciel qu'il s'agit.

Bonne lecture

Alexandre Imbert

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article